Le 27 février 1883, une partie de l'armée qui a occupé la région de l'Araucanie, proche de Villarrica a avancé jusqu’à Pucón. Elle installa sa caserne à coté de la place actuelle, qui fut désignée comme lieu d'exercices. Son objectif stratégique était de contrôler le passage de la​ cordillère et exercer sa souveraineté dans cette zone.  

Cette implantation militaire fut à l'origine de Pucón. Très vite arrivèrent les commerçants allemands vendant du cuir et du bois.

En 1904, le gouvernement chilien a cédé le territoire au nord du lac Villarrica et son prolongement au nord du fleuve Tolten à une société d'entrepreneurs de Santiago. Cela permit à une vingtaine de familles allemandes d'immigrer au Chili, ils s’installèrent dans la zone de Llafencom au nord du fleuve Trancura. La population Mapuche fut réduite et concentrée au bord du fleuve à Quelhue, Palguin Bajo y Currarehue.

L' activité principale de Pucón était le commerce de bois et de bétail, que l'on embarquait à partir du port. A cet endroit, on pouvait trouver la cale, des tas de bois,et à partir de 1923, le premier hôtel , le Gudenschwager. L'essor du tourisme commença en 1934, avec l'inauguration du Grand Hotel Pucon, un luxueux complexe avec un parc et un terrain de golf. Les passagers arrivaient en train de Villarrica, traversaient le lac en bateau et débarquaient sur le quai construit en face de l’hôtel. En 1940, une route fut construire entre Villarrica et Pucón. Plus tard, d'autres hôtels et résidences virent le jour, certains dirigés par des familles allemandes et fréquentés par des artistes du Théâtre expérimental ainsi que  Ballet National du Chili. 

Les pêcheurs commencèrent à fréquenter le lieu vers 1930 et Pucón fut l'endroit le plus reconnu pour la pêche sportive au Chili. En 1945, l'Hotel Antumalal ouvre et attire beaucoup de pêcheurs étrangers. De plus, les artistes et intellectuels donnèrent à Pucón sa renommée  de ville balnéaire. Entre 1967 et 1969, les chemins entre Freire et Villarrica et la route reliant Pucón à Villarrica devinrent des routes de pavés praticables. Dans les années 1970, les routes permettant d'accéder à Pucón  se prolongèrent jusqu' au lac de Caburga, Huife, Curraehue, Puesco et Lican Ray. Ceci fut propice au commencement du tourisme de masse, qui permit l'essor du tourisme actuel. Aujourd'hui, on compte des multitudes d'hôtels, hostals, campings, restaurants, cafés, agences de voyages, un casino... et un centre de ski sur le volcan.  

HÔTEL PUCÓN, CONSTRUIT ENTRE 1933 - 1936

 

En 1936, l'Hôtel Pucón ouvre ses portes.

Cela marque une nouvelle étape dans l'histoire de Pucón  grâce à des services de luxe, une gastronomie de luxe , des activités de plein air, des galas, et d'autres attractions qui permettent de faire de Pucón un endroit unique au Chili. L'Hôtel Pucón reçoit la visite de passagers qui s'y rendent la plupart du temps par le Train à la Station Villarrica, traversent ensuite en Bateau à Vapeur le lac pour débarquer dans le dock de l'hôtel.

L'Hôtel Pucón a dès ses débuts chercher  à employer et former des travailleurs de la région dans les différentes tâches liés à la geston et construction de l'hotel ce qui leur a aussi permis de mettre à profit leur savoir pour leurs propres logements. Des familles entières de Pucón se sont alors tournées vers l'activité hôtelière, dans : la maintenance,  les turbines électriques ,  le transport de passagers, la blanchisserie, l'hôtellerie, la gastronomie, barman, musiciens et aussi dans d'autres métiers liés aux services d'hôtelerie comme: guides de montagne, guides de pêche, bateliers, professeurs de danse ou d'équitation, serveurs ...

HISTOIRE DE PUCÓN

HISTORIQUE DES ERUPTIONS

Éruption 1948-1949

Au mois d'avril 1948, une intensification de l'activité du volcan Villarrica commença à se faire sentir et depuis Pucón, les habitants pouvaient observer dans la fumée du volcan, la présence d'une substance brûlante , émise à fréquence régulière. Les premiers jours d'octobre, cette substance  se hissa à plus de 300 mètres de haut, au-dessus du cratère. Le 16 octobre 1948, des explosions se suivaient toutes les 3 à 5 minutes d'intervalles et la substance éjectée par le volcan illumina alors le ciel. En conséquence de la violente explosion 2 jours plus tard une des pires catastrophes qu' ait connu la région se produisit. Le 18 octobre 1948, à 06h20, une gigantesque explosion eut lieu, formant un gros nuage volcanique au-dessus du cratère. D'autres explosions se succédèrent, mais l'énorme nuage de fumée ne permit pas de les apercevoir distinctement. Fin octobre, il fut possible d'observer le volcan avec un sommet dépourvu de neige et d'ou de légères émissions de gaz sortaient du cratère fissuré . 

Éruption 1963-1964

Les deux dernières semaines de février de l'année 1963, le volcan produisit de grandes effusions de lave accompagnées d'une activité très explosive avec d'importants nuages de fumée et de petits tremblements de terre. Finalement, le 1er mars, autour de 02h45, le volcan entre en éruption très violemment. L'éruption se dirigeant vers le sud ouest, et le volcan étant enneigé jusqu' à sa base, tout se dirige alors vers le village. Un torrent de lave se déverse alors emportant avec lui une avalanche de pierre, d'arbres et de bois, tout cela à une vitesse impressionnante jusqu'au au large du fleuve Chailluén; soit un flux de douze millions de tonnes, avançant à plus de 20 km/heure sur 17 km avec une largeur de plus de 400 mètres et  une hauteur de près de 5 mètres. Ce flux dévia ensuite  à l'est,  touchant 50% de la population de Coñaripe, tuant 22 personnes  dont 19 dont on ne retrouvera pas les corps. Deux heures après l'avalanche, il fut possible de constater les dégâts : des maisons, édifices publics, école, magasins, ponts, voitures etc... furent dévastés. Toute la zone où se trouvaient Villarrica et Pucón fut coupée de toute voie de circulation car  tous les chemins et nombreux ponts avaient été détruits. 

Éruption 1971

Le 29 octobre 1971 : vers 4 heures, le volcan commença à émettre une vapeur blanchâtre qui devint noire, puis suivirent de violentes explosions.

Le 29 décembre 1971 : a 23h45 s' acheva l'effusion du volcan Villarrica, qui avait commençé le 29 octobre. La partie supérieure du cratère se fissura éjectant un puissant filet de lave rouge. Par conséquence, en seulement une heure, les ponts des fleuves Turbio, Narquimalal, correntoso y Chaillupén furent coupés, détruisant des forêts entières et des installations agricoles. 15 personnes y  trouvèrent la mort.

 

 https://youtu.be/rgtFytJMTRg

Éruption 1984

La dernière éruption du volcan Villarrica s'est produite en octobre 1984. Une grande explosion eu lieu, produisant ainsi un énorme nuage de fumée, et des milliers de tonnes de lave  envahirent le col jusqu’à au lac de Villarrica. Cette éruption se divisa  en deux rivières de lave mais il n' y eu pas de dégâts physiques, ni matériels. Le 6 décembre de la même année, une autre éruption eu lieu. Cette fois ci, la lave  coula jusqu’au sanctuaire Correntoso. Depuis, le cratère est en permanence ouvert. Il est possible d'apercevoir de la lave à l'intérieur.

Éruption 2015

Dans la phase initiale du cycle éruptif de 1963-64, au cours d'un survol, la présence de deux cratères est observée au sommet du volcan Villarrica. À l'aube du 14 février 2015, une image a montré pour la première fois deux sources explosives simultanées au fond du cratère, suggérant l'existence de deux trous, comme en 1963. Une image capturée lors d'un survol touristique le 16 février 2015, valide les observations précédentes. Le 3 mars 2015 à 03:07 heures, deux fontaines de lave émergent dans la même direction. À 03:09 heures, lorsque les fontaines de lave sont proches d'atteindre leur vigueur maximale, les deux jets continuent d'être observés. Les pyroclastes émis lors de l'éruption se sont déposés non loin du cratère vers l'est. Les principaux flux d'éclaboussures de lave ont été projetés  vers les canaux Turbio-Correntoso, Zanjón Seco-Carmelito et Voipir, générant des petites coulées de lave volcanique.

Informations du site web : http://www.povi.cl/

Socios / Partners / Partenaires / Parceiros

logoFrenchAndes bleu.png
Logo ecriture gras.png